Alice Diop décroche le Lion d’Argent – Grand Prix du Jury et le Lion du Futur – Prix Luigi de Laurentiis du Meilleur premier film à la 79e Mostra de Venise dès son premier passage à la fiction. Seul premier long-métrage de la compétition cette année, SAINT OMER a mis d’accord la presse française et internationale et emporté les suffrages de deux jurys différents.

César du meilleur court-métrage pour VERS LA TENDRESSE en 2017, célébrée au Centre Pompidou cette année à l’occasion de la sortie de son documentaire NOUS, Alice prolonge une œuvre puissante avec ce récit inspiré de faits réels. Rama, une jeune romancière assiste au procès de Laurence Coly à la cour d’assises de Saint-Omer. Cette dernière est accusée d’avoir tué sa fille de quinze mois en l’abandonnant à la marée montante sur une plage du nord de la France. Mais au cours du procès, la parole de l’accusée, l’écoute des témoignages font vaciller les certitudes de Rama et interrogent notre jugement.

D’après Trois Couleurs, « Alice Diop passe magistralement à la fiction avec un incroyable film de procès. Incisif, fin et envoûtant. Un des gestes les plus entêtants de ce festival. » Pour Télérama, la cinéaste « sonde brillamment les vertiges du lien maternel. » “Bouleversant labyrinthe d’interrogations et d’émotions” d’après Slate.fr, “le film a réussi à faire entrer le monde dans la salle close de son procès, à la faire ressembler à une tête trop pleine qu’il fallait vider pour mieux respirer », écrit Libération.

Prochainement au cinéma